Tout savoir sur le mot « geek »

Le mot geek est un mot qui fait référence à une personne qui dispose de plusieurs capacités dans plusieurs domaines et qui vit dans un univers imaginaire. Ce mot est officiellement mis dans le Petit Robert et dans le Larousse en 2010. Il a été défini comme un fan d’informatique, de science-fiction et de jeu vidéo. Toujours à la quête des nouveautés afin d’apporter des améliorations aux technologies numériques. Ça fait des décennies que le geek a connu une évolution au point où il est devenu un produit markéting. Mais on comprend mieux qu’être geek, c’est bien au-delà de ce que pense la majorité des personnes ou de l’image que la plupart lui donnent.

L’évolution que prend le geek

Quand on était adolescent, le fait d’être geek n’était pas ce qu’on se vantait de savoir le plus, mais le contraire. C’était autrefois la méga loose ou la honte. Il est instantanément mis dans la catégorie de la rubrique des no-life. Ce sont ces genres de personnes qui aimeraient passer toute leur soirée devant leur ordinateur et à les réparer plutôt que de passer du temps avec leurs amis. On peut donc dire que le geek n’avait pas dans le temps une très bonne presse.

Il est évident que se mettre à taper toute une vingtaine de lignes de code afin de pouvoir obtenir un titre peut être en italique ou en gras et s’afficher au milieu de la page du navigateur ne fascinait que moi. Il faudrait bien débuter quelque part. Être geek, c’est la chose qui est loin d’être intéressant.

Mais on ne comptait pas sur la venue des geeks qui sont des célébrités et qui étaient très riches. On peut citer Mark Zuckerberg, Bill Gates ou encore Steve Jobs. Grâce à ces venues, la geekitude a pris un envol extraordinaire. Tous les geeks existant dans le monde ont réussi à faire leur coming-out sans pour autant avoir peur d’être rejeté ou bien qu’on leur lance des pierres.

La promotion d’un geek

Il est vrai qu’aujourd’hui les choses ont changé et le geek est devenu plus chic aux yeux de tout le monde. On oublie donc ce jeune boutonneux qui s’était mis derrière son ordinateur et qui pouvait y passer de nombreux jours. Il devient une lumière du soleil qui éclaire la vie du monde entier. C’est un travail de dur labeur qui est abattu pour qu’aujourd’hui le monde puisse s’en servir. Le geek est aujourd’hui une personne comme le commun des mortels. Il a aussi le droit d’avoir une vie sociale et ne plus se limiter aux réseaux sociaux.

Les geeks ne se cachent plus comme avant. Ils sont libres de faire ce qu’ils veulent comme les autres et ne pas avoir peur d’être traités autrement. Grâce à leurs talents et leurs imaginations, ils ont impacté le monde et sont aujourd’hui à la une. Ils sont fiers de ce qu’ils sont et n’ont plus besoin de s’enfermer. Grâce à leur imagination, ils sont devenus très riches par les prestations qu’ils offrent. Le geek est devenu une exception et constitue un objet de marketing. On est considéré comme un geek aujourd’hui quand on utilise le nouveau modèle de Samsung, ou si on a le nouveau modèle iPad qui fait la une des journaux, ou bien quand on utilise Instagram. Plusieurs marques ont compris de nos jours et font une concurrence de créativité et d’ingéniosité afin de pouvoir attirer les geeks.

Une définition différente du geek selon moi

Être spécialiste du LOL, XD ou encore du MDR ou passer toute une journée sur les réseaux sociaux ne fait pas de vous un geek. C’est juste un accro qui tisse une relation virtuelle avec les réseaux sociaux et peut être considéré comme un véritable no-life.

Moi je dirai qu’être geek, va bien au-delà de cette pratique. Une personne qui a le goût d’apprendre sans l’aide de personne, lui-même se gêne pour apprendre et trouver ce qu’il faut. Un geek c’est quelqu’un qui peut passer des heures devant un cours de langages informatiques afin de pouvoir comprendre les évolutions constatées au niveau du web et l’impact que ces évolutions ont sur l’ancienne. Cela lui permettra de pouvoir suivre les évolutions et apporter quelque chose de nouveau lui aussi. Celui qui se voit geek doit être un autodidacte dans le cas contraire il ne l’est pas. On ne devient pas geek, mais on est plutôt née geek en mode 2.0 et cela s’arrête là.

Le geek, même s’il est passionné pas ce qu’il fait, et ceci dans un domaine précis, il est encore celui-là qui prend aussi du plaisir à apprendre de nouvelles choses qui ne sont pas de sa passion. Il le fait afin de pouvoir toujours enrichir sa culture et les domaines d’expertises dans lesquels il évoluera. Le cerveau du geek s’accroche à tout ce qu’il voit et qui pourrait lui être utile, on dirait une éponge. Le geek apprend vite et expérimente ce qu’il apprit.

Le geek peut toutefois trouver du plaisir à aller vers quelque chose que tout le monde pense être inutile. Il va tellement l’apprécier et le façonner à sa manière et pourra être utile aux yeux du reste du monde. Tout le monde sera fier de cette chose qui autrefois n’était pas appréciée. Le geek a cette volonté de toujours apprendre, de réfléchir, de faire des découvertes, et aussi trouver des solutions à un problème par lui-même. Un problème que tout le monde pensait être inutile ou vide de sens. Le geek est celui-là qui ne se décourage jamais même s’il échoue. Il se prive parfois de sommeil pour pouvoir réussir là où il a échoué ou là où il doit apporter des solutions. C’est carrément un génie si on peut se permettre de parler ainsi. Il prend à cœur tous les problèmes qui semblent difficiles. Le geek est cette personne qui est dotée d’une imagination exceptionnelle qu’on qualifierait de « sans borne ». C’est en cela que je suis fier d’être un geek.

En définitive, on peut dire que le geek est celui qui ne se donne pas de limites. Il va toujours au-delà des attentes et donne des résultats qui profitent au monde entier.

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*