Objets du quotidien : Bientôt tous connectés ?

Le nombre d’objets connectés déployés dans le monde s’approche aujourd’hui de la dizaine de milliards. Ce chiffre est en constante augmentation et le marché économique qui y est associé aussi. Dans les prochaines années, les objets les plus élémentaires vont être connectés et tous les secteurs d’activité seront concernés. Cette croissance est rendue possible par un environnement technologique et sociétal favorable.

Sans infrastructures, point de salut !

Le développement des systèmes de communication est le premier vecteur de croissance du nombre d’objets connectés : les réseaux sans fil se banalisent – le WiFi est désormais accessible dans le TGV et les avions – et la couverture du territoire s’améliore : en Avril, Eutelsat a annoncé avoir trouvé un accord avec Orange pour le déploiement du très haut début partout en France d’ici 2022. Parallèlement, l’essor du « hightech » est une condition sine qua non sans laquelle le développement des objets connectés ne peut être possible. En effet, les smartphones et ordinateurs servent de terminaux de contrôle et sont donc indispensables à l’utilisation des objets connectés. La démocratisation de ces appareils en entreprise et dans les foyers permet aux fabricants d’objets connectés de toucher toute la population. Les fabricants profitent aussi des progrès technologiques dans le domaine du hightech. Ces deux évolutions s’accompagnent d’une digitalisation des activités, qui se matérialise par une augmentation de l’utilisation d’internet et du taux d’équipement « hightech » ces six dernières années :

Vers de nouvelles opportunités pour les industriels ?

Ce phénomène créé des opportunités économiques qui sont à l’origine de l’explosion du nombre d’objets connectés : • Augmenter la valeur perçue de ses produits par l’ajout de fonctionnalités • Se positionner sur de nouveaux marchés grâce à des produits connectés • Utiliser la connectivité pour collecter des données pouvant ensuite être utilisées à des fins commerciales ou permettre d’améliorer ses produits Les objets connectés peuvent notamment être utilisés pour faire de la maintenance prédictive, c’est le cas dans l’aéronautique où les pièces des moteurs sont changées au plus proche des pannes pour optimiser leur durée de vie. Autre cas d’application : les enceintes et casques sans fil. Ils représentent 53% des ventes de produits audio dans le monde.

Des pièges à éviter lors du développement d’un objet connecté

Les objets connectés sont la clé des sujets industriels de demain tels que l’industrie 4.0 et la voiture autonome. Il faut toutefois respecter les règles fondamentales de tout lancement de produit pour sécuriser la rentabilité des projets : 1. Vérifier que la valeur perçue par le client compense le coût des fonctionnalités supplémentaires 2. Maitriser les solutions techniques et les coûts liés à la connectivité 3. Maitriser l’environnement complexe lié à la connectivité